« Les Van Gogh, des gens très bien »

Mis à jour : mars 27


Quand un « contrat familial » est toujours actif…

Complément à l’article “Les VAN GOGH, des gens très bien…”coll. « Le transgénérationnel dans la vie des célébrités" Ed. Ecodition

En juillet 2015, six mois après l’attentat de « Charlie Hebdo », mon article sur l’impact du « contrat familial » chez la famille Van Gogh, a été publié dans un collectif. En effet, après avoir lu et analysé de nombreux écrits sur la vie du peintre, j’ai pu mettre en avant à quel point chez les Van Gogh, le dogme religieux a régi tout le clan. Malgré tous les marchands d’art présents dans la famille de Vincent Van Gogh, seule une toile « La Vigne rouge » a été vendue, de son vivant…

Le choix de représenter les dysfonctionnements sociaux et l’injustice, au lieu de scènes pieuses, aura mis au ban notre cher peintre talentueux.

Pour ma part, je suis convaincue qu’au-delà du terrain favorable à la psychose chez Vincent, la double contrainte à laquelle il était confronté aura eu raison de lui.

Pour lire l'article publié “Les VAN GOGH, des gens très bien…”, cliquez ici

Pour lire la suite, cliquez sur le lien suivant : Complément de l'article

#VincentVanGogh #ThéodoreVanGogh #Doublebind #Doublecontraine #Contratsfamiliaux #Mythefamilial

24 vues

Demande d'informations

Consultations à Paris, St Jean de Luz et Urrugne

counselling@cabinet-therapies.net

Tel : +33 6 22 73 35 22

© 2018 - Elisabeth Alves Périé